Vieillissement et spiritualité

Les médias présentent le vieillissement comme la pire chose qui puisse arriver à un être humain. Et pour la société dans son ensemble, la vieillesse est perçue comme une catastrophe. Nous prenons tous de l’âge à chaque instant. Pourquoi détestons nous ce processus naturel ?  En étant intensément conscient à l’instant présent, le temps chronologique est comme suspendu et le processus ralentit.

Les recherches scientifiques montrent que le bonheur au cours d’une vie suit une courbe en forme de U. La naissance de l’âme incarnée est marquée par le passage vers le domaine dense et restrictif de la matière. Une autre descente s’accentue à la quarantaine. À ce moment, la plongée dans la matière est à son apogée. Du point de vue de l’âme, vous êtes le plus éloignés de votre source. Pendant l’enfance, le lien avec la sphère originelle est encore fort. Apprécier et explorer la vie d’une manière ludique sont naturels pour l’enfant. Malheureusement notre société s’est retrouvée dominée par une notion déformée, sournoise de la spiritualité qui ne reconnaît pas ces qualités comme spirituelles. À la puberté, c’est la descente vers le bas. Les doutes et les peurs émergent. C’est une séparation accrue avec la source. La connaissance que le cosmos n’est pas complet sans vous, que vous êtes une partie intégrante d’un ensemble plus vaste, permet de sentir en sécurité et soigné. À la puberté, cette réalisation se perd et il en résulte une crise d’identité. Des actes de désespoir peuvent être commis dans le but de rétablir la connexion à l’âme. À cette période, de nombreux aspects de la vie terrestre sont abordés heureusement avec enthousiasme et curiosité. L’âge adulte signe le point le plus bas de nos vie , d’un point de vue spirituel. L’argent, les biens, le statut social, suscitent de nombreuses préoccupations. Nous devons nous couler dans le monde social, sinon nous sommes exclus. Pourquoi ne pas transformer ses hobbies en travail, passé la quarantaine ? Faire les choses qu’on aime vraiment et gagner sa vie avec.

Quand on vieillit, on croît vers la lumière. L’être humain est conscient qu’il est beaucoup plus que son soi terrestre. Ce processus naturel est souvent entravé par des croyances sociales enracinées. Les gens se sont identifiés à leur corps physique. Vieillir est associé à un mouvement vers le néant. Le corps vieillissant pourrait bénéficier d’une connexion ressentie par l’âme, l’énergie de la sphère spirituelle s’écoule plus fortement par son corps. Le corps est revitalisé par la lumière. Les personnes âgées sont le pont entre l’intemporel et le monde pratique de la vie quotidienne. N’est-il pas tragique qu’un être humain soit relégué au second plan à l’âge où il est fait pour le travail spirituel ? Imaginez de combien de grands livres et d’œuvres d’art, nous serions privés si ces gens peintres ou écrivains, s’en étaient tenus à la rage folle d’arrêter de travailler à l’âge de 65 ans ?

Un changement radical dans la pensée est nécessaire afin de trouver une façon gracieuse et naturelle de vieillir dans notre société qui cultive des images négatives sur la vieillesse. Ne vous identifiez plus avec votre corps physique au monde physique, mais avec votre conscience. En s’identifiant à sa conscience et non au corps vieillissant , vous allez avec le flux naturel du vieillissement . Cette prise de conscience fait rayonner la sagesse et la paix. Les personnes âgées sont en moyenne plus heureuses. La hausse proportionnelle de la population vieillissante signifie la fin de l’explosion démographique désastreuse qui a causé la mort de tant d’animaux et d’espèces végétales. Nous nous dirigeons vers un avenir avec moins de gens sur terre. L’humanité et la nature seront donc plus en équilibre. La société sera obligée de donner aux personnes âgées la place qui leur revient. Elles seront mises au défi de prendre leur place. Ce sera la fin de la logique absurde qui pousse à retirer de la société les personnes les plus fertiles d’un point de vue spirituel. Elles ne se cacheront plus mais permettront à leur lumière de rayonner. Les personnes âgées apportent sagesse, paix et tranquillité à la société.

L’humanite s’est égarée et  a un besoin criant de connexion avec la réalité intemporelle de l’âme. Une société qui prend au sérieux les bénédictions et dons naturels de la vieillesse sera une société qui met l’accent sur l’harmonie entre êtres humains et la terre mère, au lieu de rechercher la réussite et l’exploitation de notre planète. Ce sera une société où la peur de la mort sera moins présente. Vieillir sera perçu comme un processus gracieux et un retour progressif à la source de lumière d’où nous venons tous.

Publicités